Un héritage inaliénable

Se souvenir nécessite un temps de réflexion sur son passé, un temps d’arrêt qu’il faut être prêt à faire.

Il faut avoir vécu un événement, suffisamment marquant pour que vous souhaitiez le préserver et/ou le partager.

Généralement, on associe une biographie à une personne plutôt âgée. En principe, on dit même qu’une véritable biographie est posthume afin qu’aucun évènement qui trace la personnalité, le parcours d’un individu dans son entier ne soit oublié. De fait, la biographie d’un vivant n’est jamais aboutie. Il s’agirait, si l’on veut employer un terme plus adéquate, d’un récit de vie.

De plus en plus pourtant, nous ressentons le besoin, voire la nécessité de marquer notre chemin durablement. Comme une étoile sur le célèbre « walk of fame » d’Hollywood immortalise la vie d’un artiste, pour les anonymes que nous sommes l’écriture d’un journal, de carnets de notes ou de voyages comme la rédaction de notre biographie retracent, chacun à sa manière, les évènements qui nous ont façonnés. Nous accumulons au fil d’une vie, des situations, des faits qui méritent d’être racontés, écrits, mémorisés.

Nous devenons le héros ou l’héroïne de notre propre histoire. Pour nous-même, pour notre famille, pour nos proches.

Jeunes ou moins jeunes, nous avons tous au fond du coeur, quelque part dans nos souvenirs un évènement qui remonte de façon récurrente à notre mémoire. Un bon souvenir comme une nostalgie (c’était le bon temps, j’aurais aimé que cet instant dure toujours…), un moment difficile comme une question restée sans réponse (pourquoi moi/elle/lui ? qu’aurais-je pu faire ou dire pour éviter cela ? pour supporter cela ? pour provoquer cela ? etc)

Pour chaque personne, ce qui compte, c’est l’intensité de ce moment particulier qui fait qu’il ne s’efface pas, qu’il refait surface, qu’on l’évoque, qu’on ne veut surtout pas l’oublier. C’est ce fragment de vie qu’un jour vous tenez à faire connaitre car il dit qui vous êtes, la direction qu’il vous a fait prendre, il explique qui vous êtes devenu.

Chacun, quels que soient son âge, son milieu, son parcours, dispose de souvenirs de ceux qui ont changé le lendemain. Tous ces moments que vous sentez remonter en vous sont  ceux qui vous ont façonnés, ceux qui font votre identité, qui font de vous ce que vous êtes ou prépare ce que vous serez.

Il n’y a pas d’âge pour avoir envie d’écrire, d’immortaliser ou de partager un moment de sa vie.

Il s’agit de votre héritage inaliénable. Car votre vie, anonyme ou non, est riche d’expériences qui ont une influence sur vous-même et ceux qui vous côtoient.

Sophie
Ecrivain Biographe, exerce à Toulouse et région Sud Ouest.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *